Concernée par notre ère de la destruction, la menace de la crise climatique et la détresse humaine qui en découle, je m’intéresse plus particulièrement à la figure de la ruine, de la survivance et à une esthétique de la disparition et de l’effondrement. Par la création de mises en scène où les différentes composantes de l’installation se répondent et se complètent, je crée des sculptures figuratives lesquelles représentent l’humain et la nature dans leurs fragilités et leurs vulnérabilités. Ainsi, des figures et des environnements en argile sont placées non seulement en relation les uns avec les autres, mais aussi avec des projections vidéo. La fragilité de l'argile sèche répercute la précarité, le péril et la ruine dans un jeu d'échelles où s’installe un parcours allant de la miniature à l’échelle humaine. 

 

 

Entre la vie et la mort, on retrouve dans la ruine et dans ses poussières une matière de la dévastation. Même si, de prime abord, elle représente un passé et une histoire en souffrance, la ruine possède aussi cette capacité de nous projeter face à notre futur comme vestige. Cependant, des décombres émanent une mémoire, un passé qui a résisté, alors que les débris se muent en un espace mouvant entre destruction et création. Transformable à l’infini, la terre sèche suggère également la métamorphose et le renouveau. Par l’utilisation de la vidéo pour éclairer les sculptures dans l’espace, mais également pour activer le mouvement des sculptures figuratives, je façonne des univers entre obscurité et lumière. Est alors représenté une humanité, une nature en souffrance, qui s’effrite, mais pourtant vit. 

Concerned by our era of destruction, the threat of the climate crisis and the human distress which ensues from it, I am particularly interested in the figure of ruin, survival and an aesthetic of disappearance and collapse . By creating stagings where the different components of the installation meet and complement each other, I create figurative sculptures which represent humans and nature towards their loss. Thus, figures and environments in clay are placed not only in relation to each other, but also with video projections. The fragility of dry clay reflects precariousness, peril and ruin in a game of scales where a journey goes from miniature to human scale.


Between life and death, we find in ruin and in its dust a material of devastation. Even if, at first glance, it represents a past and a history in distress, ruin also has this capacity to project ourselves in front of our future as a vestige. However, rubble emanates a memory, a past that has resisted, while the debris turns into a moving space between destruction and creation. Infinitely transformable, dry clay also suggests metamorphosis and renewal. By using video to illuminate sculptures in space, but also to activate the movement of figurative sculptures, I shape universes between dark and light. Is represented then a humanity, a suffering nature, which crumbles, but yet lives.

© 2023 par MA MARQUE. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now